Comment utiliser les connaissances liées à l’étude des bulles de la bière pour alléger encore plus les crèmes glacées? C’est certainement ce que s’évertuent maintenant à faire les utilisateurs des études de l’Institut fédéral suisse de technologie de Zurich (ETHZ). La stabilité des bulles est le principal sujet de ces études: en voici un aperçu: https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/a-la-recherche-de-la-mousse-eternelle-47870/

Alors, si les industriels de la glace continuent à alléger leurs produits de leurs principaux ingrédients, il restera de plus en plus de place pour les artisans pour créer des surprises gastronomiques (par rapports à ces produits industriels). Oui les consommateurs sont prêts à acheter « pas cher », mais sont ils prêts à acheter de l’air au prix de la crème glacée à long terme?

Je vous rassure, si RÖLLOFRÏSK n’est pas sur le marché de la crème glacée en vente au litre, nos glaces ne comportent que peu d’air! C’est pour cela qu’on nous en redemande certainement

Ce serait génial de nous laisser votre commentaire!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s